« La Marque de Windfield » de Ken Follett

Vous avez certainement déjà entendu parlé des Piliers de la Terre et d‘Un Monde sans fin, les deux monstrueux pavé de 1200 pages, romans romanesques au Moyen Age de Ken Follett. Eh bien La Marque de Windfield c’est le même roman mais dans l’Angleterre Victorienne !

Le Livre :

En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d’un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident ? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d’Edward, riche héritier d’une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d’un richissime Sud-Américain. Autour d’eux, des dizaines d’autres figures s’agitent, dans cette société où les affaires de pouvoir et d’argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité.

Je suis impressionnée ! Non, vraiment, sincèrement impressionnée par M. Follett ! Pourquoi ? Cet homme a l’art et la manière de nous resservir la même intrigue, les mêmes personnages, les mêmes grosses et énormes ficelles déjà utilisées dans Les Piliers de la Terre et on y croit à fond ! D’autres le feraient, on crierait au scandale, alors que Follett est devenu maître dans la matière et on y voit que du feu ! Quand on y réfléchit bien, ces romans suivent une véritable recette du succès : prenez un jeune homme doué, intelligent, brillant dans ce qu’il fait mais malheureusement incompris des idiots qui l’entourent et très malheureux en amour et rajoutez une jeune femme belle au grand coeur, terriblement amoureuse du jeune héros. Ensuite mélangez avec une grande dose sans modération de méchants psychopathes, machiavéliques, ingénieux et pervers qui écrasent inlassablement le héros dans toutes ses tentatives de réussite, sans oublier les personnages-figurants imbéciles et cupides qui ne comprennent rien à rien, puis en garniture saupoudrez d’une bonne plume et d’informations riches sur l’époque.

Tada ! Vous aurez un roman divertissant avec tout un tas de rebondissements, idéal comme livre de secours un jour de grand froid et de pénurie livresque. L’histoire ne casse pas trois pattes à un canard, mais on s’amuse  bien, c’est le principal.  Le meilleur de ce roman, quand même il faut bien l’avouer, est qu’il ne fait QUE 626 pages. Très vite lu pendant des vacances quand il n’y a rien d’autre à faire.

La Marque de Windfield de Ken Follett (1996)  626 pages, 7.50 euros

Publicités

A propos Charmant-petit-monstre

Jeune passionnée de littérature et d'écriture qui aime partager sa passion avec ses semblables.
Cet article a été publié dans Critiques, Littérature anglaise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour « La Marque de Windfield » de Ken Follett

  1. Véro dit :

    C’est vrai que côté pavé, c’est un auteur qui se tient là ! J’ai adoré les Piliers de la terre, Un monde sans fin est au sommet de ma PAL et à mon avis, je finirai sans doute aussi par lire celui-là !

    • J’ai lu les piliers de la terre, j’ai adoré. Par contre j’ai commencé Un monde sans fin et là s’en était trop ! Même époque, même ville etc. Follett s’autoplagiait ! Il y a des bons côtés avec cet auteur comme il y en a des mauvais !
      En tout cas je te souhaite une bonne lecture !

  2. Pauline dit :

    Je note de suite!!!

  3. petitepom dit :

    j’ai beaucoup aimé ce roman, cela fait un moment que je l’ai lu et j’en garde encore des souvenirs précis

  4. lexounet dit :

    Folett fait parti de mes auteurs favoris et pourtant, je n’i pas lu énormément de ses livres. Ce que j’ai lu m’a comblé et je compte bien continuer 🙂

  5. Ping : Ken FOLLETT : La marque de windfield « Lirez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s